Un été déconfiné …

Qui parmi nous aurait pensé vivre une expérience pareille ?

Chacun s’est adapté, plus ou moins facilement, à une situation nouvelle, inédite, et selon ses conditions de confinement, a pu découvrir des ressources et talents insoupçonnés ou ressentir des peurs ou des angoisses liées à l’incertitude et l’insécurité, ou un panaché de ces sentiments contradictoires.

Ce qui est certain, c’est que tout cela n’a pas été et n’est toujours pas anodin et va laisser des traces.

C’est là qu’on voit que la situation économique et sociale de chacun a joué un grand rôle et que l’insécurité financière, par exemple, n’a pas atteint de la même façon ceux qui gagnent à peine de quoi survivre ou faire vivre leur famille, les chefs de toutes petites entreprises au bord du dépôt de bilan et ceux qui sont cadres supérieurs mis au chômage partiel ou en télétravail pendant le confinement ou fonctionnaires qui savent qu’ils ne seront pas licenciés.

Mais les angoisses ressenties pas certains ne se limitent pas à ces considérations matérielles, car la pandémie a touché toutes les classes sociales, même s’il est évident que certaines personnes en situation de précarité vivent dans des conditions qui les exposent plus que les autres.

Le confinement a aussi créé des désordres psychologiques importants que les psys ont été amenés à accompagner pendant et après et ce n’est que le début de ce besoin d’accompagnement.

Nous devons aussi nous offrir des espaces pour tirer des enseignements de cette pandémie, ce qui l’a causée et ce qu’elle a révélé. C’est une occasion inespérée, unique, pour le monde entier de mettre en œuvre ce tournant dont la terre et l’espèce humaine ont besoin.

C’est vraiment le moment pour chacun de faire le point sur sa vie, ses choix, ses orientations et peut-être de prendre certaines décisions qui attendaient un déclic – ou une grande claque parfois – pour murir.

Pour cela, c’est important aussi de se donner des moments-clés, des temps forts où la lumière va pouvoir venir éclairer nos questionnements les plus profonds.

C’est dans cette intention que suite au bouleversement complet de mon programme d’activités printemps/été, je vous propose un calendrier pour le travail intérieur, avec la respiration holotropique, tout au long de l’été.