PRESENTATION DU NEUROFEEDBACK DYNAMIQUE NEUROPTIMAL

 

Qu’est-ce que NeurOptimal ?

NeurOptimal est une méthode particulière de Neurofeedback. Elle est appelée dynamique en ce sens qu’elle se distingue du Neurofeedback classique, qui lui se base sur la comparaison du cerveau étudié avec un cerveau standard. C’est donc un processus statique qui prend pour référence un cerveau considéré comme « normal ». Le Neurofeedback dynamique, lui, détecte les variations et la fluctuation du cerveau concerné, sans aucune référence extérieure. C’est pourquoi on parle de Neurofeedback dynamique.

Cette méthode a été mise au point il y a plus de 15 ans par Val PhD et Sue Brown PhD, tous deux psychologues cliniciens et déjà utilisateurs du Neurofeedback classique. Pas totalement satisfaits par les résultats qu’ils observaient, ils ont mis au point une technologie révolutionnaire et très simple d’utilisation et maintenant automatisée qui optimise les résultats obtenus.

Quel est le principe d’action de NeurOptimal ?

Il convient de préciser tout de suite que NeurOptimal n’est pas un traitement médical, qu’il n’y a aucun diagnostic qui soit effectué au préalable. Il s’agit d’un protocole type, le même pour chacun, de même durée, quelque soit le type de problèmes que vous souhaitez améliorer.

Le Neurofeedback dynamique s’appuie sur la plasticité du cerveau qui a la possibilité de s’autoréguler et d’améliorer son fonctionnement sans que vous n’ayez rien à faire, rien à décider. C’est une sorte de dialogue en miroir de votre cerveau avec lui-même.

Des électrodes enregistrent l’activité électrique de votre cerveau et envoient ces informations via un encodeur amplificateur au logiciel qui lui va détecter les perturbations qui apparaissent dans votre cerveau. Ce logiciel va déclencher un processus très simple, en miroir (c’est le neurofeedback) quasi instantanément (au ¼ de millième de seconde) par rapport à l’événement enregistré. Le feedback est signalé par une microcoupure dans la bande son proposée au client.

Le principe et le fonctionnement sont très simples, bien que la technologie sous-jacente soit extrêmement pointue et sophistiquée.

Pour des explications plus approfondies, vous pouvez vous reporter au livre de Corinne Fournier et Pierre Bohn : Le Neurofeedback dynamique (éditions Dangles, 2011) et au film de Michel Meignant : Le bonheur est dans les neurones. Vous pouvez en voir une version courte avec des témoignages sur Youtube, ça vous donnera déjà une idée.

Comment se passe une séance ?

neurofeedbackVous êtes installé dans un fauteuil dans un fauteuil confortable. En face de vous, un écran. Le praticien va poser des électrodes sur chacun de vos 2 hémisphères cérébraux. Ces électrodes sont reliées à un encodeur, lui-même relié à un ordinateur. Pendant la séance, vous allez choisir d’écouter de la musique ou de regarder un film pendant un temps prédéterminé (un peu plus de 30mn). Et quand le logiciel détecte une turbulence dans votre cerveau (due à une faiblesse relative d’un groupe de neurones), il renvoie cette information à votre cerveau par l’interruption (la plupart du temps subliminale) de la bande-son et votre cerveau ainsi informé, va immédiatement réagir et s’auto-réparer. Ceci se fait au niveau non conscient du cerveau et sans aucune intervention ni de votre part, ni de celle du praticien. C’est la capacité d’auto-régulation du cerveau.

Si vous venez avec des besoins spécifiques de travailler par exemple sur une situation traumatique de votre vie, nul besoin de revivre ce traumatisme, ni même de l’évoquer. Le travail se fait autrement et à un autre niveau.

Que peut-on en attendre ?

C’est une méthode non spécifique. Le cerveau étant relié à tous les systèmes qui régissent notre corps (immunitaire, hormonal, respiratoire, digestif, etc.), les résultats bénéfiques peuvent apparaître dans tous les domaines. C’est l’ensemble du système qui est amélioré.

Des effets bénéfiques se manifestent dans de très nombreux domaines avec des personnes souffrant de troubles mineurs, comme un mal être, un manque d’énergie, du stress, des troubles du sommeil mais aussi avec des personnes souffrant de pathologies beaucoup plus lourdes, comme l’épilepsie, l’autisme, les troubles de l’attention, la maladie de parkinson, AVC, TOC, les phobies, des crises d’angoisse, des troubles du comportement, etc. Cela vaut toujours la peine d’expérimenter, même si on n’a aucune certitude sur les résultats qu’on va obtenir.

Autant dire que tout le monde peut bénéficier des apports de la méthode NeurOptimal. Et le principe d’une séance est le même quelque soit votre problème. Même si à l’avance le praticien ne peut pas vous promettre que les séances vont être efficaces précisément dans le domaine que vous souhaitez. Il faut faire confiance à votre cerveau qui va suivre son propre chemin d’amélioration.

Quelques remarques complémentaires

A quel rythme faire des séances ?

On recommande au début une à deux séances par semaine pour arriver à sentir un résultat rapidement ou consolider les résultats obtenus. Beaucoup de personnes ont des effets positifs à l’issue de la première séance.

Pendant combien de temps ?

En fait, il n’y a aucune obligation. C’est vous qui allez sentir quand vous avez atteint l’objectif que vous souhaitiez ou au minimum le déclic qui a amorcé le changement désiré.

Vous arrêterez donc les séances quand vous le souhaitez en sachant que vous pouvez reprendre des séances à n’importe quel moment pour le même motif ou pour une autre raison.

Y-a-t’il des contre-indications ?

Il n’y a aucune contre-indication. Toute personne, bébé, enfant, adulte, personne âgée peut en bénéficier. Il n’est même pas nécessaire d’être conscient pour cela (d’ailleurs, il arrive souvent que des personnes s’endorment pendant les séances et les résultats sont les mêmes).

Y-a-t’il des effets secondaires ?

Il n’y a pas d’effets secondaires durables. A la fin d’une séance, on se sent souvent très détendues, et même parfois, prêt à s’endormir. On peut sentir de la fatigue (qui est souvent un signe de lâcher prise), plus rarement des maux de tête ou une forme d’excitation. Tous ces effets sont normaux et traduisent le besoin du cerveau et du corps de se réharmoniser pour un meilleur fonctionnement.

En résumé

C’est une méthode indolore, agréable, sans contre-indications et très prometteuse qui peut être soit utilisée seule, soit par exemple en complément d’une psychothérapie.

Parfois les résultats paraissent « magiques ». Il n’y a aucune magie là-dedans mais l’efficacité et la rapidité d’action (dans la plupart des cas) sont assez étonnantes.

Je vous recommande deux sites internet en français pour creuser le sujet :

www.neurofeedback-france.fr

www.afpn.eu (qui regroupe les praticiens qui sont par ailleurs thérapeutes, ce qui n’est pas le cas de tous les praticiens).