salvatorLivre sans reliure, le Tarot nous confie le soin de lier et relier ses pages, afin de nous connecter à l’architecture profonde de notre être.

Le Tarot est un véhicule pour notre conscience qui, par son utilisation thérapeutique et chamanique, permet la réalisation de notre nature profonde et une connexion avec les aspirations spirituelles de l’être humain. Comme tout symbole est une invitation à l’union, le tarot est la voie royale qui nous conduit vers notre complétude. 

« Cette roue sur laquelle nous tournons est pareille à une lanterne magique. Le Soleil est la lampe, le Monde l’écran, nous sommes les images qui passent. » Omar Khayyâm

Le processus taronautique comment ça marche !

 

Prendre une carte de tarot et la retourner ça nous semble un geste familier voir sans importance, souvent on appelle cela le hasard, en réalité on est en train de faire une action dont on ne saisit pas trop où ça nous amènera et ce tant mieux.

La rencontre entre   Moi et l’arcane du Tarot est un rendez-vous synchronique.

Le tarot est une sorte de garde- fou, notre superviseur.

La médiation du Tarot établit un espace tiers qui sera notre référent. Un espace tiers prend en compte les blessures narcissiques et leurs répétitions ; il les accueille et les met à jour, les nomment et les reconnaît. Il permet leur acceptation et leur guérison.

L’espace tiers n’est pas ce que tu sens toi, ni ce que je sens moi, il est ce que le tarot dit ou est : référent objectif pour nos subjectivités

 La projection sur le Tarot nous permet d’accéder à une position unique de spectateur de notre propre psyché. La réappropriation troublante, désarmante, des aspects projetés nous permet d’aller à la rencontre de cette part d’être longtemps cachée à nous mêmes.

Par le biais des projections, notre histoire personnelle, notre passé, nos connaissances oubliées sur notre famille, les croyances inconscientes que nous avons à l’égard du monde, les émotions non ressenties, les désirs non exprimés, les vécus non intégrés trouvent en ces cartes la terre d’asile, la base, le foyer qui leur permet d’émerger et de se dévoiler, pour que le travail de conscientisation et de guérison puisse commencer.

 

Tarot Pratique

Comment remettre en scène les problématiques de notre enfance

Par exemple, Marie*, regardant dans la carte de la Lune, remarque la nature double et cachée de celle-ci : “Elle est laide ! Elle est de profil ! Elle cache toute une partie d’elle ! Et puis je n’aime pas les chiens. Ils sont avides de dévorer les gouttes de la Lune. Je n’aime pas l’écrevisse non plus. Pour moi, c’est le cancer et la mort.”) Quand je lui signale que nous avions convenu, ensemble, que cette carte la représenterait, elle s’en amuse et reconnaît qu’elle a des caractéristiques qu’elle a décrites dans l’arcane qu’elle s’est choisi. “Oui, mais non, je n’en suis plus là, avec l’âge, j’ai atteint une certaine sagesse, un recul vis-à-vis de tout ça. ” Cette affirmation est faite alors même que le groupe la sent très touchée et vulnérable.

Où traçons-nous nos frontières personnelles ? De quoi prenons nous la responsabilité, et de quoi nous lavons nous les mains ? A quelles valeurs, quels groupes, quelles identités nous identifions-nous ?

Face à l’impossibilité pour la personne à faire face à son ombre je donne à faire un acte de foi (mon mentor Alejandro Jodorowsky appelait cela un acte de Psycho Magie) qui va aider à rencontrer et à intégrer ces états de l’âme et comprendre le pourquoi de sa maladie, voir aussi s’il y a transmission généalogique avec sa mère et ses grands-mères.

*Marie m’a consulté parce qu’elle a un cancer du sein, comme sa mère et sa sœur, elle peut voir dans la Lune, l’arcane qui la représente,  sa maladie, elle peut la nommer mais elle a beaucoup de mal à ressentir les liens profonds avec sa maladie et son histoire familiale.

 

Comment faire du quotidien un acte magique ?

Pour pouvoir continuer à faire vivre cette prise de conscience et suivre une direction plus profitable, que j’ai aperçue clairement pendant le travail, je conseille de fabriquer un objet magique à porter sur soi ou créer un autel à la maison. Concernant Marie, je savais qu’elle aimait peindre, je lui ai donc demandé de peindre tout ce qu’elle allait ressentir pendant la durée de l’acte de foi. Le conscient parle avec des mots, l’inconscient, lui, comprend les actes, les symboles, le monde des sens. Pour lui communiquer clairement ce que vous souhaitez, il est important que votre objet emploie les sens (parfums, couleurs, textures…), soit chargé symboliquement de ce que vous désirez (animal, outil, minéraux, …), et si possible vous engage dans une action (une petite cloche à sonner, une bougie à allumer, une phrase à dire, une prière…).

Cet objet aura le pouvoir, à la manière d’un pense-bête, de vous rappeler ces instants de plus grande conscience et de vous réaligner sur votre être profond.

Et si, malgré cela, vous vous laissez prendre par votre habituel discours intérieur (tel que : “Ce n’est pas pour moi”, “je ne suis pas capable de”, …), une des phrases magiques qui vous permettra de désarmer le jeu de vos structures intérieures, à la façon d’une phrase-mantra, vous pouvez dire à votre intention :

“De qui suis-je en train de me payer la tête? A répéter sans modération…

J’ai retrouvé Marie quelques mois après notre séance elle m’a parlé longuement de l’acte de foi que je lui ai donné à faire.
Pour elle l’objet magique a été de dessiner la Lune et le Soleil du tarot entrelacés en toute petite taille qu’elle a mis dans une petite pochette confectionnée par elle.

De l’avoir portée comme un bijou à la hauteur de son cœur pendant 37 jours, (la Lune18 et le Soleil 19, l’ensemble fait 37).
Pendant ce laps de temps il y a eu beaucoup de rêves et des vieilles mémoires qui ont fait surface.
Elle a utilisé tout ce matériel pour dessiner et peindre, elle m’a dit aussi avoir trouvé un certain équilibre entre son féminin et son masculin avec qui pendant longtemps elle était en bagarre.

Aujourd’hui longtemps après, elle est guérie de sa maladie.
Et, résultat inattendu pour elle, elle a exposé ses dessins et ses peintures.

Salvatore de Nicolo Volpe